contact@cotelangues.com - 0033 (0) 2 40 00 64 53

Le petit-déjeuner d’Andrea et Fred : l’entrepreneure du mois de février 2020

Anne-France David Ose ton Job

Ce mois-ci, le petit-déjeuner d’Andrea et Fred vous présente Anne-France David, une entrepreneure qui participe à nos évènements networking à Pornichet et La Baule depuis bientôt 2 ans. Il était donc grand temps qu’on l’interviewe !

ANNE-FRANCE DAVID

Âge : 48 ans

Originaire de : un peu de nulle part en fait, née dans les Ardennes mais jusqu’en 2001 déménagements tous les 3 ans en moyenne

Sur la presqu’île guérandaise depuis : 2018

Hobbies : photographie, marche, aquafitness, développement personnel

Site web : Ose ton job

Page Facebook : Ose ton job

 

Hello Anne-France, tu aides les personnes qui souhaitent se reconvertir. Depuis quand exerces-tu ce métier et où ?

Anne-France David orientation scolaire Pornichet

Anne-France au petit-déjeuner de février 2020

Avant de créer Ose ton job j’ai travaillé dans les Ressources Humaines et plus particulièrement autour du projet professionnel, dans le secteur privé et dans la fonction publique. J’ai créé Ose ton job en septembre 2016.

Les accompagnements que je propose s’échelonnent sur plusieurs mois car c’est un chemin de transformation personnelle avant tout. Les accompagnements sont personnalisés et individuels sous la forme de rendez-vous en face à face à Pornichet ou bien à distance via Skype.

Il y a aussi une partie plus collective au sein du groupe privé Facebook que j’ai créé à destination de mes clients qui le souhaitent.

Je suis partie du constat qu’ils venaient tous à moi avec un événement déclencheur différent mais qu’ils traversaient les mêmes questionnements, les mêmes doutes d’où l’idée qu’ils puissent échanger entre eux sur cette grande aventure qu’est celle de trouver le job de leurs rêves …

Il y a 2 grandes possibilités d’accompagnement : dans la 1ère on détermine son nouveau projet professionnel et on repart avec sa feuille de route pour le concrétiser et dans la 2e on détermine son nouveau projet et on reste accompagné pour passer à l’action et mettre en oeuvre son nouveau projet (que ce projet soit de rester salarié ou bien que ce projet soit de créer son activité professionnelle, sachant qu’au début de l’accompagnement on ne sait pas toujours si on va aller vers l’un ou l’autre …).

Côté pratique, avant de débuter tout accompagnement il y a d’abord une séance gratuite que j’appelle « séance découverte » afin de faire connaissance, afin que la personne puisse m’exposer sa problématique afin que je vois si je suis en mesure d’y répondre.

 

Quels sont tes clients pour de l’accompagnement à la reconversion ?

Anne-France David au petit-déjeuner d'Andrea et Fred à Pornichet

Anne-France à notre petit-déjeuner networking à Pornichet

Les adultes, hommes et les femmes avec lesquels je travaille ont tous déjà travaillé  quel que soit leur métier. A un moment donné pour des raisons diverses (quête de sens, ennui, mal-être au travail, deuil, maladie, mobilité géographique …), ils veulent ou doivent changer de travail.

Ils ont parfois essayé de faire seuls cette démarche, mais ils se sont souvent éparpillés, essoufflés, découragés et décident à ce moment de demander de l’aide pour y parvenir.

En arrivant à moi, certains veulent se reconvertir, parfois avec des idées plus ou moins précises, parfois aucune. D’autres souhaitent créer leur activité, mais hésitent à se lancer. D’autres enfin ont besoin de savoir où ils en sont dans leur job et souhaitent simplement être accompagnés pour faire cette démarche de réflexion.

Mon rôle est alors de les guider, de les éclairer dans ce chemin de transformation qu’ils vont ou elles vont faire. Car cette évolution ne sera pas que professionnelle. Quand on n’est pas bien dans son job, très vite on est plus bien dans sa vie et le mal-être professionnel a plus ou moins rapidement des répercussions sur notre vie à la maison, avec nos enfants, notre conjoint. Rapidement on observe un déséquilibre entre la vie pro et la vie perso car la problématique travail prend toute la place dans notre vie. Alors quitte à bouger des choses pour être bien autant mettre à plat ce qui ne va pas ou plus.

Je peux accompagner des personnes de Loire Atlantique ou des départements limitrophes en présentiel à Pornichet et j’accompagne aussi des personnes éloignées géographiquement quel que soit le lieu où elles se trouvent en France ou bien à l’étranger, grâce à Skype.

Combien de personnes as-tu accompagnées ces dernières années ? Parmi toutes ces personnes de laquelle tu te souviens le mieux et pourquoi ?

Networking à Pornichet et La Baule

Anne-France avec Laurence Leconte (éditographe), avril 2019

Tout au long de mon parcours professionnel comme salariée j’ai accompagné un très grand nombre de personnes autour de la construction de leur projet professionnel (reconversion, recherche d’emploi, création d’entreprise, mobilité). Depuis la création d’Ose ton job en 2016 j’ai accompagné près de 80 personnes.

C’est difficile d’évoquer une personne en particulier car chaque personne que j’accompagne est avant tout un parcours et une histoire de vie toujours passionnants.

Le point commun de toutes les personnes que j’accompagne est d’être des personnes qui souhaitent être « actrices » de leur vie et non pas seulement « spectatrices ». J’accompagne celles et ceux qui OSENT se mettre en action pour faire bouger les lignes de leur vie professionnelle et qui sont déterminées à avancer.

Dans mon job j’aime le 1er contact lors de la séance découverte au cours de laquelle les personnes qui arrivent à moi vont pouvoir poser la problématique qu’elles rencontrent. c’est toujours un moment émouvant.

J’aime aussi bien sûr les différentes étapes de l’accompagnement au cours desquelles les personnes cheminent, ont des prises de conscience qui leur permettent d’avancer vers un nouveau projet professionnel et un mieux-être. Quel plaisir à l’issue de les voir repartir avec le sourire, confiance et détermination pour passer à l’action !

Tu as toi-même une reconversion professionnelle derrière toi. Que faisais-tu avant de créer ton entreprise ?

Tout savoir sur Anne-France David

Anne-France, petit-déjeuner networking février 2020

Après un diplôme de Droit qui ne m’a jamais servi, j’ai d’abord travaillé au sein du service Ressources Humaines d’un grand groupe du BTP, au départ chargée de l’administration du personnel j’ai ensuite évolué sur des fonctions de Cadre Ressources Humaines généraliste (administration du personnel, recrutement, social, formation, mobilité, GPEC …)

Après plusieurs mobilités géographiques, j’ai quitté Paris en 2001 pour arriver en Loire Atlantique. J’ai été alors recrutée pendant 6 ans comme contractuelle dans la Fonction publique territoriale. En charge du recrutement au départ j’ai ensuite évolué vers des fonctions de développement des Ressources Humaines et Gestion Prévisionnelle des Emplois et des Compétences. 

J’ai ensuite fait un gros virage vers une 1ère création d’entreprise . J’ai monté un projet inédit autour des enfants : un poussette-café !

C’était un concept nouveau. L’idée était de créer un lieu dédié aux enfants de 0 à 6 ans, ouvert aux parents, grands-parents et assistantes maternelles, avec une petite restauration, une boutique et des ateliers.

J’ai monté le projet, trouvé un lieu, tout était prêt mais j’ai préféré renoncer. On annonçait une crise économique de grande ampleur, c’était compliqué et trop risqué. J’ai donc revu la voilure de mon projet en ne gardant que la partie boutique et en ligne. J’ai ainsi créé « Majournéeverte.com ». L’idée, était de vendre des articles pour enfants, en lien avec une journée type : se lever, s’habiller, manger, apprendre, jouer …

Les articles étaient autour de ces grandes thématiques. C’était des articles éthiques, en coton bio notamment, créés par des artisans locaux, beaucoup de pièces uniques. La société a vivoté pendant deux ans. Je vendais en ligne mais aussi sur les marchés et dans des boutiques nantaises jusqu’à la liquidation judiciaire en 2012 suite à la défaillance du site internet.

Je me suis alors posée la question de retourner dans les Ressources Humaines ou de passer à autre chose. J’ai fait un bilan de compétences. J’étais attirée par l’accompagnement professionnel qui avait émaillé tout mon parcours professionnel.

En 2012 j’ai été embauchée comme conseillère emploi, mais je ne m’y suis pas retrouvée pas en terme de valeurs humaines. J’ai fait un burn-out en 2014. Je me suis reconstruite et j’ai décidé de créer une nouvelle entreprise en plaçant au cœur de celle-ci l’accompagnement professionnel qui est le fil rouge de mon parcours. En septembre 2016, c’est la naissance d’Ose ton job.

Bravo ! Qu’est-ce qui t’a donné envie d’être indépendante de nouveau ?

Networking à Pornichet

Petit-déjeuner d’avril 2019 à l’Hôtel Sud Bretagne

J’ai créé Ose ton job en faisant le constat que tout au long de mon parcours professionnel je m’étais à plusieurs reprises demandé quelle était réellement ma place au travail … J’ai rencontré par 2 fois la souffrance au travail dont le burn out et suite à ces 2 épisodes, je me suis rendue compte qu’il y avait un décalage entre mes aspirations, ce que je vivais au travail et qui j’étais, ce pour quoi j’étais faite … Un décalage entre les postes que j’occupais et ma « mission de vie ».

Cela m’a amenée à me poser la question de savoir non pas ce que je voulais faire, mais plutôt qui je voulais être.

J’ai travaillé sur moi car imaginer un nouveau projet professionnel c’est avant tout un travail sur soi-même. J’ai fait le point sur ce que j”aimais, sur mes envies et sur ce que je voulais apporter modestement. En étant accompagnée j’ai pu déterminer que ma mission à moi était maintenant d’accompagner, en tant qu’indépendante, des hommes et des femmes en pleins doutes professionnels, en questionnement sur leur place professionnelle et le sens de leur travail mais plus globalement de leur vie.

Tu aides non seulement les personnes à se reconvertir, tu proposes aussi d’autres prestations. Veux-tu nous en dire plus ?

Anne-France David interviewée par Andrea Halbritter community manager germanophone

Anne-France au petit-déjeuner de février 2020

Oui, nous pouvons aussi travailler ensemble sur des thématiques précises en lien avec la recherche d’emploi (CV, lettre de motivation, stratégie de recherche d’emploi, préparation aux entretiens de recrutement …) ou bien la création d’entreprise (client cible, offres, actions commerciales, organisation et gestion du temps …).

Et puis j’accompagne aussi les plus jeunes, les lycéens qui réfléchissent à leur orientation scolaire et les jeunes adultes qui ont eu déjà une première orientation professionnelle et qui se sont trompés ou qui se sentent insatisfaits dans leurs premiers choix. 

Parlons un peu de tes passions maintenant … J’ai entendu dire que tu aimais beaucoup les îles. Quelle est ton île préférée et pourquoi ?

Oui, c’est vrai ! J’ai eu la chance de vivre à la Réunion et en Martinique, d’où ce coup de cœur pour les îles lointaines au soleil …

Mais j’apprécie aussi beaucoup les îles bretonnes. Mes îles préférées sont celles qui sont petites, avec peu de monde et préservées côté nature. J’ai beaucoup apprécié Marie-Galante aux Antilles ou l’île Rodrigues au cœur de l’Océan Indien par exemple. J’aime m’y balader, faire des photos et profiter des joies de la mer grâce à la plongée notamment.

Tu es très réseaux. Quels réseaux recommandes-tu dans le 44 et pourquoi ?

Actuellement, je fais partie du réseau des Femmes de Bretagne et j’apprécie beaucoup participer aux petits déjeuners (et apéros !) d’Andrea et Fred. 

Ce sont des réseaux bienveillants, riches de parcours d’entrepreneurs très variés.

J’y rencontre à chaque fois de nouvelles personnes et j’ai plaisir à revoir des personnes déjà rencontrées afin de mieux les connaître au fur et à mesure des rencontres. J’y passe à chaque fois un excellent moment et j’en apprécie les formats.

Ces réseaux permettent également de ne pas rester seul dans notre posture d’entrepreneur puisque la plupart des personnes présentes dirigent des structures unipersonnelles. Ils permettent aussi de s’enrichir au contact des autres, de mieux connaître les talents des personnes qui exercent leur activité sur notre territoire et ainsi d’acquérir de nouvelles connaissances. Enfin grâce aux membres de ces réseaux, je développe mon réseau de prescripteurs et suis en capacité de recommander telle ou telle professionnel que j’aurai appris à connaître au fil des rencontres.

Networking Hôtel Sud Bretagne Pornichet

Buffet à l’Hôtel Sud Bretagne****, Pornichet

Merci pour cette interview, Anne-France !

Merci de me l’avoir proposée, Andrea.  J’ai eu plaisir à répondre à tes questions et à partager mon parcours qui j’espère donnera envie à d’autres personnes d’OSER à leur tour !

Vous êtes entrepreneur, cadre ou responsable d’association et souhaitez participer à notre petit-déjeuner networking sur la presqu’île guérandaise ?

Le prochain se fera le 17 mars de 8h à 10h chez Céline Lebert à La Villa d’Escoublac à La Baule-Escoublac.

Pour la billetterie (12 € pour un petit-déjeuner copieux) c’est par ici.

Côté stationnement merci de vous garer dans les rues avoisinantes et de vous rendre à la chambre d’hôtes à pied.

Besoin d’une traduction vers l’allemand ou vers une autre langue ? Contactez Andrea !

Photos : © Andrea Halbritter, Côté Langues

Vers les dernières interviews :

Entrepreneure de janvier 2020 : Valérie Lavazay

Entrepreneur de décembre 2019 : Stéphane Marchand

Entrepreneur de novembre 2019 : Benjamin Antoine

 

 

 

leo. mattis facilisis tempus ipsum ante. Nullam Donec