contact@cotelangues.com - 0033 (0) 2 40 00 64 53

Le petit-déjeuner d’Andrea et Fred : l’entrepreneur du mois de décembre 2019

Stephane Marchand hypnologue Pornichet

Ce mois-ci, le petit-déjeuner d’Andrea et Fred vous présente Stéphane Marchand, hypnologue à Pornichet. A la fin de cet article, vous pourrez également acheter votre place pour notre évènement networking du 23 janvier 2019.

STÉPHANE MARCHAND

Âge : 43 ans

Originaire de : Châteaubriant

Sur la presqu’île depuis : 1998

Profession : Hypnologue

Hobbies : voile et marche nature

Page Facebook : Centre d’hypnose ajc Pornichet

Site web : Centre ajc

Bonjour Stéphane, tu participes régulièrement à nos petits-déjeuners et apéros. Qu’est-ce que nos évènements networking t’apportent ?

Ce que je recherche dans les petits-déjeuners c’est d’étoffer mon réseau professionnel.

Je viens pour me faire connaître et rechercher des recommandations, bien sûr, mais ça va au-delà de la simple publicité de mon cabinet.

Rejoindre ce réseau permet bien plus de choses selon moi. Créer des partenariats intéressants, par exemple, avec une activité pouvant être complémentaire à la mienne, ou encore trouver une solution à un problème (des pistes pour trouver une salle, un local etc.) des astuces pour se regrouper et faire connaître nos métiers (salon, atelier etc.).

Cela permet de ne pas rester seul dans sa bulle, des affinités se créent, trouver des infos utiles dans différents domaines, et tout ça dans une atmosphère sympathique et agréable, ce qui est vraiment appréciable, on se sent bien accueilli, c’est un vrai plaisir chaque fois renouvelé.

Stephane Marchand Centre ajc Pornichet

Stéphane au petit-déjeuner d’Andrea et Fred, sept. 2019

Merci ! Tu es hypnologue. A qui t’adresses-tu ? Où est ton cabinet ?

Je suis installé au 35 avenue du Général de Gaulle à Pornichet.

L’hypnose est un état naturel, toute personne navigue chaque jour entre 4 niveaux d’hypnose. Un exemple : lorsque vous conduisez et que vous ne vous souvenez pas des deux virages précédents, vous étiez en état d’hypnose, c’est un peu comme une mise en sauvegarde.

Il n’y a aucune contrindication (sauf personne ne devant pas éprouver de dissociation). L’hypnose s’adresse à toute personne souhaitant modifier ou changer un comportement qui ne lui convient plus. Que ce soit une problématique alimentaire (compensation, retrouver son poids santé durablement, l’addiction au sucre …), les états d’angoisse, la phobie, l’insomnie, sécuriser son cœur affectif (éponge émotive), l’arrêt du tabac et d’autres addictions ou encore débuter les premiers pas vers un objectif identifié.

L’hypnose est un outil formidable pour gommer une croyance née de son passé, par ex. : le sentiment d’infériorité ou le sentiment d’abandon. La volonté consciente est parfois insuffisante pour changer durablement et se trouver ou se retrouver sur le chemin de vie qui nous va bien. Le but de l’hypnose est de retrouver ses ressources enfouies et reformer le puzzle de son bien-être.

Networking entrepreneurs La Baule

Petit-déjeuner à l’Hôtel Le Saint Christophe, La Baule

L’hypnose est-elle remboursée ? Quels sont tes tarifs ?

La plupart des mutuelles se positionnent sur l’hypnose. Elles proposent des forfaits annuels et permettent une prise en charge partielle ou total. Je le signale à chaque client parce que ce n’est pas assez connu.

L’hypnose est une thérapie brève, il faut en général entre deux et quatre séances pour arriver au résultat souhaité.

Je propose également plusieurs formules de perte de poids très efficaces sur trois ou six mois. La personne est vraiment suivie dans la réalisation de son objectif, des séances d’hypnose pour s’ancrer, l’objectif : se reprogrammer pour l’atteindre, ancrer et développer ses ressources, une option coach nutrition, pour apprendre à se faire plaisir sainement, personnaliser son alimentation, des séances d’auto hypnose enregistrées, à écouter chez soi, pour valider un succès et se motiver pour l’étape suivante, et une option coach sportif pour reprendre goût à l’activité physique.

Réseau d'entrepreneurs La Baule

Réseautage dans la bonne humeur à La Baule

Les formules et les tarifs sont disponibles sur le site internet, en m’appelant ou en me demandant par mail.

Les résultats sont intéressants puisqu’ils sont mesurés sur le long terme, la personne s’est formée à comprendre son fonctionnement personnel, émotionnel et devient maître de son poids santé. Fini le yo-yo des régimes, qui ne parlent pas de personnalité et donc ne peuvent pas durablement fonctionner.

Chaque personne est unique et l’approche perte de poids, comme tout autre problématique, doit être adapté.

La séance classique est à 80€, mon programme arrêt du tabac est à 180€ (c’est le budget pour environ trois semaines de cigarettes pour une consommation d’un paquet/jour) et c’est environ le temps qu’il faut pour se désaccoutumer physiquement et psychiquement.

Le budget que l’on souhaite donné à son bien-être est très subjectif et très relatif d’une personne à l’autre, c’est un choix. Je vois des personnes retrouver un sommeil réparateur durable après 25 ans d’insomnie en seulement deux à trois séances ou encore une personne retrouver toute sa confiance, son envie et son enthousiasme pour changer de vie pro ou perso, après deux ou quatre séances …

Stéphane Marchand et Isabelle Grudé

Stéphane avec Isabelle Grudé (sophrologue à La Baule)

Il y a pas mal d’hypnologues. Comment choisir et trouver le bon / la bonne ?

Le critère principal à mes yeux est de ne jamais se sentir jugé. C’est primordial ! Ensuite, il faut se sentir écouté pleinement. J’aime passer le temps qu’il faut lors de la première étape d’une séance. Une personne est un univers à part entière, il n’y a donc pas de recette d’écoute toute faite.

Un hypnologue ne conseille pas, il guide.

D’après le parcours de vie de la personne, des pistes s’ouvrent, un chemin se dessine, puis un objectif de séance. C’est une enquête à deux. Je reformule, souvent, aide à préciser son ressenti et dès que la ou les pistes sont validées par la personne, je traduis l’objectif en protocole hypnotique.

Une séance se déroule en deux étapes : l’enquête qui se fait à deux, puis la traduction de l’objectif de séance en protocole hypnotique.

J’aide la personne à formuler clairement son objectif, à entrer en elle, à s’écouter. Ce n’est pas évident seul avec un problème récurrent, qui date de plusieurs dizaines d’années parfois, de pouvoir trouver le fil qui dénouera la pelote.

Donc trois critères essentiels pour moi : l’écoute, ne jamais se sentir jugé et le feeling qui se crée avec l’hypnologue.

Je suis inscrit sur doctolib, c’est pratique et simple d’utilisation. Mais je trouve qu’avoir la personne au téléphone, ça lui permet de jauger ce feeling et d’avoir aussi les infos qui peuvent gommer des appréhensions et se sentir rassuré.

Le petit-déjeuner d''Andrea et Fred La Baule

Petit-déjeuner d’Andrea et Fred à La Baule

Tu proposes aussi des ateliers d’autohypnose à Pornichet. Veux-tu nous en dire plus ?

Oui, je crée des évènements Facebook environ 2 fois par mois, les vendredis soir de 19h à 21h, voire 21h30, au cabinet le plus souvent ou dans un lieu choisi indiqué sur l’évènement.

Il faut aller sur ma page Facebook ou me demander d’être inclus dans la boucle d’envoi SMS qui avertit du prochain atelier à venir.

Il n’y a pas de prérequis. L’autohypnose s’adresse à toute personne qui souhaite mieux connaître les relations entre conscient et subconscient, découvrir son importance dans ses choix de vie, apprendre à ne plus subir son subconscient, mais entrer en relation avec lui, pour pouvoir mieux lui parler, l’objectif est de se relier à ce qui nous fait vibrer, à se créer son bien-être, comprendre pourquoi, la volonté consciente seule ne peut parfois pas suffire pour changer durablement.

Ensuite, on apprend les étapes d’une séance d’autohypnose et on s’exerce à plusieurs techniques. On apprend à construire ses suggestions pour ancrer dans son subconscient la visualisation que l’on souhaite atteindre ou le comportement que l’on souhaite trouver au quotidien.

La personne est alors autonome, chez elle pour s’aider à travailler sa mémoire, sa concentration, calmer des maux de tête, se débarrasser de complexes, inviter le positif dans sa vie ou encore mieux gérer son anxiété, ses doutes et ses peurs au quotidien, etc.

Et c’est sans aucun effet secondaire !

Stéphane Marchand autohypnose Pornichet

Stéphane au petit-déjeuner de sept. 2019

Où as-tu été formé ? Pourquoi travailler sous une franchise ?

J’ai été formé par Olivier Madelrieux, que vous pouvez retrouver sur sa chaine Youtube, il y est très actif. Son centre de formation est à Bordeaux, c’est l’I-HEC, Institut de coaching et d’hypnose.

J’ai rejoint la franchise « Centre ajc » pour l’expérience qu’ils ont. C’est la seule franchise d’hypnose. L’expertise qu’ils ont est déterminante dans l’approche du métier.

Aussi pour ce qu’elle m’apporte en terme de communication, de gestion et d’outils graphique et de conseil métier.

Rejoindre le réseau est aussi essentiel pour ma propre remise en question, la relation d’échange avec mes collègues, sur des problématiques clients rencontrés ou des approches différentes et pertinentes. D’autres enrichissements : le réseau est dynamique et de taille humaine. Il a été créé par un couple, Aurélia et Stéphane Monfray. La collaboration active des franchisés est recherchée pour faire grandir ce réseau et permettre à toutes et à tous de progresser et d’évoluer, d’être moins seuls dans son coin.

 

Que faisais-tu avant d’être hypnologue? Pourquoi as-tu décidé de te reconvertir ?

J’ai fait beaucoup de choses avant l’hypnose, mais il a été un fil conducteur depuis quelques années, tout d’abord dans le privé, au sein de ma famille, avant de choisir d’en faire mon activité principale.

Avant cela, j’étais gérant d’une agence de maintien à domicile de personnes âgées et handicapées, en franchise aussi. Ce qui m’a fait franchir le pas de la reconversion, c’est la frustration ressenti, de plus en plus intensément, dans la prise en charge d’une problématique de maintien à domicile d’une personne, la recherche du maintien de son bien-être.

Je sais écouter pour mettre en place le service adapté, mais derrière, ce n’est pas moi qui faisais le service. Je gérais une équipe formidable (près de 25 salariés), mais j’étais frustré de ne pas être pleinement acteur du bien-être de la personne. Est venu alors la question du choix du service à proposer.

L’hypnose faisant partie de ma vie, j’ai commencé à me renseigner sur les possibilités d’en faire mon métier et j’ai découvert « Centre ajc » dans mon cheminement.

Petit-déjeuner networking La Baule

Petit-déjeuner networking à La Baule

J’ai l’impression que tu aimes le discours d’Idriss Aberkane. Pourquoi ? Que t’apporte-t-il ?

Oui, j’aime beaucoup son discours. Voilà quelqu’un qui a connu les grandes écoles françaises, mais qui a aussi pu comparer avec les grandes écoles anglo-saxonnes, puisqu’il a étudié en Angleterre et aux USA. Et le constat qu’il fait est que l’apprentissage de la connaissance à la française est très stéréotypé et ne laisse aucune place à la liberté d’apprendre.

Il constate que les gens qui réussissent le mieux leur vie (pro ou perso ou les deux) sont ceux qui se laissent guider par leur liberté d’apprendre. Les autodidactes n’ont pas été rentrés de force dans une case, ils ont choisi leur parcours et sont plus adaptables quant aux concepts rencontrés et à la création de leur parcours.

Les schémas tout faits de parcours d’étude à la française, n’ont rien avoir avec une quelconque assurance de réussite de vie, parce qu’on ne peut pas formater une vie au risque de supporter de graves désillusions.

L’intuition pour se guider dans la vie sera toujours plus pertinente que son mental. Ce que l’on veut nous faire passer pour vrai à l’école doit toujours passer par le filtre de son libre arbitre.

C’est une règle que je m’impose et qui ne m’a jamais fait défaut jusqu’ici.

Networking presqu'ile de Guérande

Petit-déjeuner networking de sept. 2019 à La Baule

Selon toi, quelles sont les croyances limitantes les plus néfastes pour un être humain ?

Il y a 3 grandes croyances limitantes chez l’être humain qui empoisonnent vraiment l’évolution d’une vie : le manque d’espoir, le manque de capacité et le manque de mérite.

Ces croyances sont nées de nos faits de vie, de notre éducation, de nos expériences.

Et il est donc inutile de se rendre coupable d’avoir développé tel ou tel comportement néfaste.

J’ai l’habitude de dire à mes clients que s’ils souffrent d’un comportement ou d’un discours intérieur négatif etc., c’est bien, cela veut dire que les ressources pour le modifier sont là ! Il faut alors entreprendre de remettre le puzzle en place.

Merci beaucoup pour cette interview, Stéphane !

Cet article vous a donné envie de venir à un de nos petits-déjeuners networking ?

Notre prochain se fera le 23 janvier 2019 de 8h à 10h à l’Hôtel Le Saint Christophe à La Baule. Les places sont à 12 € et à prendre sur Weezevent.

Cliquez ici pour prendre votre place pour le 23/01/2019

Vers les dernières interviews :

L’entrepreneur du mois de novembre : Benjamin Antoine

L’entrepreneur du mois d’octobre : Bastien Baudouin

Photos : Andrea Halbritter, Côté Langues

Andrea Halbritter traducteur allemand Pornichet Saint Nazaire

Andrea Halbritter, septembre 2019

 

Besoin d’une traduction ? Contactez Andrea !

 

 

 

 

leo vel, facilisis consectetur nunc ultricies justo