contact@cotelangues.com - 0033(0)2 40 00 64 53

Le petit-déjeuner d’Andrea et Fred: l’entrepreneure du mois de juillet 2020

Christel Ricard agence de communication Cookianime Saint Nazaire

Ce mois-ci le petit-déjeuner d’Andrea et Fred, récemment devenu pique-nique networking, vous présente Christel Ricard de l’agence de communication Cookianime à Saint Nazaire:

Christel Ricard

Âge : 30 ans

Originaire de : Charenton-le-pont (94), la région parisienne

Sur la presqu’île depuis : 25 ans donc autant dire que j’ai toujours vécu ici

Hobbies : les jeux de rôles, les jeux vidéo, les balades en nature

Site web : Cookianime

Page Facebook : Cookianime

 

Tu diriges avec ton frère l’agence Cookianime. Peux-tu nous dire plus sur vos prestations ?

Cookianime propose tous services de communication pour les entreprises. Je suis plutôt dans la partie graphique et stratégique des projets et Alexandre est plutôt web et technologies.

Avec nos compétences communes, nous proposons des classiques comme la création de cartes de visite, flyers, sites internet, e-boutiques, mais ça nous arrive de faire des vitrines de magasin, des enseignes, des goodies …

Pour les particuliers, nous avons aussi quelques propositions comme les faire-part mariage & naissance, cartons d’anniversaire, la création de CV… et j’ai aussi une e-boutique à alimenter.

Nous n’avons pas vraiment de limite à nos créations, tant que techniquement nous sommes capables de les réaliser. Si ce n’est pas le cas, on renvoie vers d’autres prestataires.

Quand avez-vous créé votre agence et sous quel statut ? Vous êtes-vous fait accompagner pour la création de votre société ?

Cookianime a été créé le 2 juin 2015. On a essayé d’être accompagné avec la CCI il me semble, et d’autres organismes mais ils avaient tous des avis plus ou moins contraire donc on a fait comme on pouvait. Au fur et à mesure de nos rencontres et de nos expériences, on s’est rendus compte de nos petites erreurs.

2019 a été un tournant pour nous. Nous avons brisé la SARL Cookianime pour ouvrir, en 2020, en deux statuts auto-entrepreneurs : Pikôm & Animax Rézo. Bien sûr, malgré ces deux entités distinctes, nous restons la Cookiteam pour toujours ! Nous avons revu notre organisation, nos prix, nos services pour notre bien-être et le bonheur de nos clients.

Il existe donc 3 sites : Cookianime remasterisé (pour la fusion de notre travail), Pikôm pour ma partie, Animax Rézo pour la partie d’Alexandre (qui d’ailleurs est plus un web CV qu’un site pour ses services).

La team Cookianime agence de communication à Saint Nazaire

Alexandre et Christel, frère et soeur à la tête de Cookianime

Créer une entreprise avec son frère n’est pas si fréquent que cela. Quels sont les avantages pour toi ? Y a-t-il parfois aussi des inconvénients, des choses que vous voyez différemment ?

La société Ricard est une affaire familiale, non ?

En fait frère ou pas frère ce n’est pas vraiment la question. Alex est comme moi, on aime s’entourer de personnes de confiance. Mon frère est une tête dans ce qu’il fait. Je n’en connais pas de meilleur ! On voit pleins de choses différemment, parfois on rentre en conflit, mais c’est pour mieux aussi se remettre en question et trouver des compromis. On est très différents. Nos personnalités sont contraires mais nos travaux sont complémentaires. Je pense que cela fait notre force !

Pourquoi avoir choisi le nom “Cookianime” ? Qui en avait l’idée ?

Alexandre ne voulait pas d’un truc « comme tout le monde », il voulait aussi qu’il y ait un peu de nous deux.

Je me rappelle avoir fait quelques propositions sans en être très convaincue moi-même. Et un jour … BAM ! Je lui envoie « Cookianime ». « Cooki » avec le « C » de Christel, « Cooki » car je fais souvent des comparaisons entre la communication et la pâtisserie, « Cooki » car c’est aussi un terme informatique (les petits trucs qui permettent une meilleur expérience utilisateur sur le web).

« Anime » avec le A d’Alexandre, « Anime » car on est passionnés par notre travail, « Anime » en référence à la culture manga dont nous sommes fans (d’où le fait qu’il n’y ait pas d’accent sur le « e » et qu’on dit bien animé), « Anime » parce que le web est quelque chose de vivant.

Ce nom a été notre coup de cœur. Le logo a été très simple a imaginé. Bon même s’il a été remastérisé en même temps que le reste. Je l’aime trop trop trop maintenant. J’en suis beaucoup plus fière.

Christel Ricard de Cookianime interviewée par Andrea Halbritter, traductrice allemande

Christel Ricard (à gauche) avec Séverine Mayer-Chable au petit-déjeuner de sept. 2017

Quel est ton client idéal ? Avec quel type de client aimes-tu travailler le plus ? A qui vos prestas s’adressent-elles principalement ?

Nos clients idéaux ? Hummm, des gens bienveillants, qui partagent nos valeurs.

On préfère travailler avec les petits entrepreneurs car les échanges sont plus faciles généralement. Mais en fait ça dépend vraiment des projets.

On n’aime pas rester dans la routine. On aime se challenger un peu. J’adore passer d’une sophrologue à des artistes-peintres, en passant par des festivals ou des comptables.

Nos prestations sont vraiment plus orientées « entreprise » mais c’est sympa de faire des créa moins commerciales avec des particuliers de temps en temps.

En étant communiquante et non graphiste de métier, j’aime pouvoir avoir une réflexion sur le projet et non être simple exécutante.

Comment vous vous faites connaître Alexandre et toi ?

Un peu de réseau, beaucoup de bouche à oreille, et parfois juste des rencontres au bon moment.

Après, bien évidemment, il y a notre site internet qui est plutôt bien référencé. Et on s’amuse avec certains réseaux sociaux.

 

Apéro d'Andrea et Fred, décembre 2018

Christel à notre apéro networking à Pornichet, décembre 2018

Ces derniers temps ont été difficiles pour beaucoup d’entrepreneurs … Le coronavirus est-ce un problème pour votre business ? Avez-vous constaté une baisse de votre activité ?

Le Covid-19 n’a pas vraiment changé quelque chose pour moi. En fait, je travaille de chez moi, donc déjà là-dessus je n’étais pas pénalisée. Aussi, le confinement est tombé dans le début de ma grossesse où j’étais pas mal k.o, donc j’avais besoin d’un ralentissement.

Je pense que l’univers fait toujours bien les choses. J’ai repris à travailler et les projets arrivent au fur et à mesure. Et quand j’ai un « trou » j’en profite pour créer des petites choses pour ma e-boutique : en ce moment je prépare un agenda pour 2021, mais j’ai tellement d’idées de créa !!! Ça fuse, ça fuse !

Tu attends un bébé pour le mois de novembre. Un petit arrêt est-il prévu à cette période où tu reprends assez rapidement ?

On me pose souvent la question. Il n’y a rien de prévu pour l’instant. J’aime travailler et j’ai du mal à me mettre en pause. Si ma santé l’exige, oui, je me mettrais en arrêt. Si je me sens bien, je ne vois pas pourquoi. Je préviens tout de même mes clients de faire attention à la fin de l’année pour leur projet, au cas où je ne serais plus en mesure de carburer comme aujourd’hui.

Après c’est notre premier petit bébé, donc on ne sait pas trop à quoi s’attendre. Mais je me sens bien entourée. En plus, je suis suivie par la merveilleuse Nathalie Derthe de Ther’Hapies, pour un accompagnement à la naissance donc je suis sûre d’avoir toutes les cartes en main pour être au top avant, pendant et après l’accouchement.

Merci pour cette interview et plein de bonheur à ta petite famille !

Besoin d’une traduction vers l’allemand ou vers une langue autre ? Contactez Andrea !

Photos : © Christel Ricard et Andrea Halbritter

Vers les dernières interviews :

Entrepreneur du mois de juin 2020 : Patrick Sardais

Entrepreneur du mois de mai 2020 : Stéphane Bureau

Entrepreneure du mois d’avril 2020 : Laetitia Picaud-Pille

 

Written by

The author didnt add any Information to his profile yet

luctus dictum suscipit Aliquam elementum id, porta. sem, Donec