contact@cotelangues.com - 0033(0)2 40 00 64 53

Le petit-déjeuner d’Andrea et Fred : l’entrepreneure du mois de janvier 2020

Valérie Lavazay créations au crochet

En 2020 aussi, on vous accueillera régulièrement pour un petit-déjeuner networking dans un de nos hôtels partenaires à Pornichet et à La Baule. De plus, nous comptons également continuer nos apéros dînatoires qui peuvent accueillir jusqu’à 45 entrepreneurs, cadres et responsables d’association de la presqu’île de Guérande et d’ailleurs. Et oui, certains entrepreneurs viennent nous voir de Nantes, de La Roche-Bernard, de Savenay, de Saint-Brévin et même de la Vendée et de la Sarthe !

Comme en 2019 déjà, tous les mois il y aura une interview à gagner dans laquelle on vous présentera un entrepreneur ou un responsable d’association de notre réseau. Pour débuter ce sera Valérie Lavazay, créatrice, commerçante et bénévole au sein d’une association dans l’humanitaire :

VALÉRIE LAVAZAY

Âge : 50 ans

Originaire de : La Turballe

Profession : créatrice d’accessoires au crochet, tricot et tissu et commerçante

Hobbies : course à pied, humanitaire

Pages Facebook : Atelier Fleur de Sel et art’ik – boutik de créateurs pornichet

Site web : Atelier Fleur de Sel

Dînette crochet Valérie Lavazay

Dînette au crochet créée par Valérie

Tu as créé l’Atelier Fleur de Sel en 2007. Pourquoi avoir choisi ce nom pour ton activité et quel type de créations proposes-tu ?

Je suis fille de pêcheur turballais et le dernier bateau de mon père s’appelait « fleur de sel ». Tous les ans quand il faisait la peinture de son bateau, j’étais chargée de peindre le nom sur la bouée. Ce bateau a été détruit et j’ai gardé la bouée qui a été mon premier logo avant ma petite tortue bretonne. J’ai commencé par faire des rideaux au crochet et après une très grosse commande qui m’a pris 4 mois, j’ai changé d’orientation. Maintenant je fais des petits accessoires, des personnages, de la dînette au crochet mais aussi une gamme zéro déchet en couture.

Où peut-on acheter tes créations ?

On trouve mes créations sur mon site Atelier Fleur de Sel ainsi que sur 2 sites de vente en ligne : Etsy et Un grand marché. Et on peut également les acheter dans quelques boutiques de la région et un peu partout en France.

Mais pour avoir les dernières nouveautés, il faut venir à Pornichet chez Art’ik – Boutik de créateurs au 62 avenue du Général De Gaulle. La boutique est ouverte du mardi au samedi de 10h à 12h30 et de 15h à 19h.

Valérie Lavazay Boutique de créateurs Pornichet

Valérie lors de notre petit-déjeuner de novembre 2019

Depuis quand ta boutique de créateurs existe-t-elle à Pornichet ? Peux-tu nous dire plus sur les produits que tu y vends ?

La boutique est ouverte depuis août 2018. Je suis seule à la tenir, mais il arrive que certains créateurs viennent rencontrer les clients pour leur expliquer leur travail. J’y accueille entre 35 et 40 créateurs. Certains créateurs y sont depuis le début de l’aventure, mais pour d’autres juste pour une saison (suivant leurs produits) ou quelques mois. Je demande aux créateurs présents de renouveler régulièrement leurs produits pour avoir des nouveautés régulièrement.

Dans la boutique, vous pouvez trouvez de la décoration, de la papeterie, de la confection et accessoires pour enfant, des bijoux, de la maroquinerie et une gamme zéro déchet que j’essaye d’étoffer suivant les demandes des clients.

Cactus au crochet

Cactus au crochet créés par Valérie

Comment choisis-tu les créateurs ?

En premier, je fonctionne au feeling. Il faut que le contact passe bien avec le créateur. C’est important pour la suite de l’aventure. Je regarde ensuite le travail (la gamme, la qualité et les prix) et bien sûr si les produits peuvent plaire à mes clients. J’essaie au maximum de prendre des créateurs locaux, mais je complète avec des créateurs venant d’autres régions pour élargir le choix. Sur les 40 créateurs présents actuellement dans la boutique 22 sont du département. Tous les créateurs sont en dépôt-vente. Cela me laisse la possibilité ainsi qu’aux créateurs de renouveler les produits. Si cela ne fonctionne pas, le créateur récupère son stock.

Tu t’engages aussi dans une association dans l’humanitaire. Veux-tu nous en dire plus ?

Je pars début mars avec l’association Easyraideuses en Inde.

Je cours pour mon association Les petites Robes de l’espoir. Sur place nous allons doter des enfants dans des écoles en leur offrant des uniformes et des vélos et pour l’école des bureaux et des purificateurs d’eau . Nous allons aussi dans des orphelinats pour déposer, suivant les besoins, nourriture mais aussi frigo, lave-linge ou plaque de cuisson. Nous achetons sur place pour faire fonctionner l’économie locale.

Nous avons créé avec une copine l’association en 2015 pour soutenir des projets pour améliorer la vie des enfants dans les écoles. L’importance dans cette association est surtout en France car nous essayons de sortir de l’isolement des personnes qui aiment coudre, tricoter mais qui ne savent pas pour qui ? Elles nous envoient leurs créations. Dans un premier temps, nous essayons de les vendre pour augmenter la cagnotte et tout ce qui n’ait pas vendu part dans un orphelinat lors d’un de mes voyages. Je remets en main propre. Il n’y a aucun intermédiaire donc pas de frais.

Valérie Lavazay et Kamilia Boudjida Gantier

Valérie avec Kamilia Boudjida Gantier, naturopathe à La Colleraye

Comment peut-on soutenir Les Petites robes de l’espoir ?

Soit en faisant un don à l’association via PayPal à l’adresse  lespetitesrobesdelespoir @ yahoo.fr ou en déposant un chèque à la boutique à l’ordre Les Petites robes de l’espoir.

A quoi ressemblait ta vie avant d’être indépendante ?

Je travaillais et travaille toujours occasionnellement dans la grande distribution. J’ai commencé à l’âge de 17 ans sans aucune formation. J’ai fait un petit tour de France et le tour des enseignes alimentaires et non-alimentaires.

J’ai fini chef de rayon et adjointe de secteur PGC. J’ai démissionné il y a 5 ans pour passer côté fournisseur. J’interviens dans toutes les enseignes et pour une vingtaine de sociétés pour réimplanter les rayons et mettre en place des promotions. Ce travail m’occupe le lundi, mais aussi certains matins avant d’ouvrir la boutique.

Petit-déjeuner d'Andrea et Fred La Baule

Petit-déjeuner networking, novembre 2019

Depuis 2019 tu viens régulièrement à nos évènements networking. Qu’est-ce qu’ils t’apportent ?

J’adore ces événements networking pour la diversité des personnes rencontrées. J’ai pu faire de belles rencontres. Je suis seule dans ma boutique toute la journée et rencontrer d’autres personnes lors de moments conviviaux je trouve ça très sympa.

Merci pour cette interview et à bientôt lors d’un de nos petits-déjeuners networking !

 

Envie de participer à notre petit-déjeuner de février 2020 ?

Il se fera jeudi 13 février de 8h à 10h à Pornichet à l’Hôtel Sud Bretagne. La place est à 12 € et comprend buffet, jus de fruits et boisson chaude (café ou thé).

Pour la billetterie cliquez ici

 

Photos : © Valérie Lavazay, Andrea Halbritter

 

Vers les dernières interviews :

Entrepreneur du mois d’octobre 2019 : Bastien Baudouin

Entrepreneur du mois de novembre 2019 : Benjamin Antoine

Entrepreneur du mois de décembre 2019 : Stéphane Marchand

 

Besoin d’une traduction en allemand ou dans une langue autre ? Contactez Andrea !

 

Written by

The author didnt add any Information to his profile yet

eleifend vulputate, mi, dictum mattis Nullam massa sit venenatis