contact@cotelangues.com - 0033 (0) 2 40 00 64 53

Le petit-déjeuner d’Andrea et Fred : l’entrepreneure du mois de mars 2019

Cours de pastel Pornichet

Après Emma Cap en janvier et Sylvie Levy en février, on vous présente ce mois-ci Marie-France Oosterhof qui participe depuis deux années à notre petit-déjeuner networking à Pornichet.

MARIE-FRANCE OOSTERHOF

Âge : toujours 15 ans

Arrivée sur la presqu’île guérandaise : il y a 2 ans

Profession : Médecin et Artiste-peintre

Page Facebook : Marie-france Oosterhof

Site web : en reconstruction

Tu es sur la presqu’île guérandaise depuis peu. Qu’est-ce qui fait que tu as eu envie de t’installer par chez nous ?

J’ai longtemps exercé ma profession à Paris, puis passé une quinzaine d’années au cœur de la Provence, mais mes origines hollandaises et donc l’amour de la mer et du grand large ont pris le dessus. Je connaissais très bien la région de la presqu’île guérandaise depuis mon enfance, et c’est donc tout naturellement que je suis venue m’y installer, comme une évidence. Ma vie saine et heureuse ici confirme le bon choix !

Tu proposes des cours de pastel à Pornichet et à Assérac. Peux-tu nous en dire un peu plus ?

Oui, j’enseigne le pastel depuis de nombreuses années, et ai eu la chance d’être invitée par la Petite Galerie d’Assérac à y proposer mes cours, ainsi qu’à Pornichet. Ces sessions de cours ont lieu plusieurs fois par an et s’adressent absolument à chacun. Le but est de peindre, pas de dessiner, nul besoin de « savoir » dessiner. Savez-vous que la très grande majorité des enfants déclare brutalement vers l’âge de 10 ans qu’elle ne sait pas dessiner ?

Le potentiel est là, mon but est de le révéler, de faire sauter un pas à travers la couleur et que chacun se laisse surprendre par son propre talent, dont la plupart du temps il ignorait jusqu’à l’existence …  Les cours se passent toujours en intérieur, et je propose des sujets simples que chacun peut découvrir et interpréter librement, mes grosses bottes d’ail par exemple ont fait les belles heures de mes élèves, qu’ils soient débutants ou confirmés. Le but est d’apprendre à regarder, à voir et interpréter la lumière et peindre. Bref, peu importe que le chat soit bleu, si c’est comme cela que mon élève le voit ! Au contraire !

Avant de devenir professeur de pastel, tu étais médecin. Comment cette reconversion s’est-elle faite ?

J’ai longtemps exercé une profession aussi énergivore que chronophage et fatigante, ne me laissant ni une seconde ni la moindre énergie pour une activité créative. Dans ma famille, depuis des générations, la peinture est un don naturel, pas un sujet de discussion, et c’est donc avec le plus grand bonheur qu’au décours de bouleversements dans ma vie personnelle j’ai pu enfin laisser mon cerveau droit vivre librement lui aussi, peindre et enseigner.

Comment ta vie a changé depuis ?

Peindre, enseigner, c’est comme jouer d’un instrument : toute l’énergie que vous y mettez-vous revient décuplée, comme un boomerang, et ça, ça fait boum dans une vie. C’est une expérience en même temps unique et sans limite.

Tu as aussi édité quelques livres et remporté des prix. Veux-tu nous en dire un peu plus ?

Bien sûr une interférence existe avec certitude entre les différents univers créatifs. J’aime peindre, j’aime faire la cuisine – je suis assez peu modeste dans ce domaine, je la fais bien ! Alors j’ai eu envie de marier piano et pinceaux en quelque sorte, et ai publié deux livres de mes propres recettes, illustrés de mes pastels , Les couleurs du goût… breezy colours in the kitchen, puis Belles poires… pears with soul, chacun écrit en français et en anglais, ayant un large public anglophone et l’anglais étant ma seconde langue maternelle. Mon travail a été récompensé par de nombreux prix  et une très belle reconnaissance puisque j’ai été promue Signature Member de la Guilde des Pastellistes Européens, ce qui en est l’honneur suprême.

Tu participes très régulièrement à notre petit-déjeuner networking. Qu’est-ce que cela t’apporte ? Comment en as-tu appris l’existence ?

C’est par une amie que j’ai appris l’existence de ce beau réseau de networking, alors que je venais d’arriver à Pornichet. J’ai le plus grand plaisir à y prendre part, c’est un merveilleux espace d’échange, de découverte, de convivialité et de bienveillance, c’est ce qui en fait la richesse et tout l’intérêt. Souhaitons longue vie à ces petits-déjeuners !

Merci pour cette interview et à très bientôt !

Vous avez, vous aussi, envie de participer à un de nos évènements networking à Pornichet ? Notre prochain petit-déjeuner se fera mardi 30/04/2019 de 8h à 10h à l’Hôtel Sud Bretagne.

Comme il s’agit du premier anniversaire de l’ouverture du cabinet de Fred à La Baule, un tirage au sort sera fait ce jour-là avec une séance en réflexologie plantaire à gagner.

Pour la billetterie c’est par ici.

Photos : Andrea Halbritter, Côté Langues

elit. id, leo. ante. ipsum sem, efficitur. mattis Praesent commodo velit,