Comment traduire une recette de cuisine vers l’allemand ?

Tafel mit der Aufschrift "Teamwork" und in verschiedenen Farben aufgemalten Personen

Comment traduire une recette de cuisine vers l’allemand ? Que vous soyez un viticulteur avec un blog de recettes au vin, un chef de cuisine souhaitant publier le recueil de ses préparations culinaires dans une langue étrangère ou une responsable marketing de la grande distribution, cet article s’adresse à vous !

La traduction d’une recette de cuisine peut sembler facile à l’heure de l’intelligence artificielle et de logiciels de traduction automatique gratuits. Cependant traduire des recettes de cuisine vers l’allemand, l’anglais ou une autre langue n’est pas si simple qu’on le pense !

Les défis liés à la traduction de recettes de cuisine

Les défis liés à la traduction de recettes culinaires sont multiples. En cuisine, une erreur ne se pardonne pas. Le traducteur ou la traductrice ne doit laisser subsister aucune ambiguïté. Faut-il un temps de repos entre deux étapes de préparation ou pas ? Peut-on ajouter de la crème pendant la cuisson ou vaut-il mieux éviter ? Quand la sortir du frigo ? … Mais commençons d’abord par la traduction du titre de votre recette culinaire !

#1 Traduction des titres d’une recette de cuisine

 Le titre d’une recette est important. Il doit attirer l’attention du lecteur ou de la lectrice et mettre l’eau à la bouche. S’il figure sur un blog, son rôle est également d’assurer un bon positionnement de la recette sur les moteurs de recherche.

Le titre de votre recette doit se démarquer. Sur le net, on trouve par exemple des centaines de recettes de tartes au citron : « tarte au citron meringuée », « tarte au citron simple », « tarte au citron facile et rapide », « tarte au citron traditionnelle » … et également de nombreuses recettes de coq au vin. Pas toujours évident de trouver quelque chose pour se démarquer !

Miser sur la personnalisation peut être une bonne idée lors du choix du titre de la recette : « coq au vin à ma façon », « coq au vin de ma grand-mère », « coq au vin de la mère Michèle », « recette de coq au vin à l’antillaise », « le coq au vin façon lorraine », « ma recette familiale de coq au vin » … La personnalisation est un moyen qui fonctionne plutôt bien. Elle remémore un lien affectif et de transmission. Pour revenir aux tartes et aux gâteaux, mettre en avant plusieurs ingrédients ou souligner la simplicité de votre recette, vous avez le choix : « Forêt noire inratable », « Forêt Noire ultra facile », « Forêt Noire pour débutants », « Forêt Noire, framboises et chocolat blanc », « Forêt Noire aux cerises cristallisées » …

Faut-il traduire tous les titres ? Pas forcément ! Certains titres de recettes de cuisine perdraient leur âme si on les traduisait. En traduisant une recette de tarte au citron du français vers l’allemand, je peux conserver le titre en français dans la traduction allemande tout comme le titre « tarte au citron meringuée » restera en français ou bien se traduira par « Tarte au citron mit Baiser » ou « Tarte au citron mit Baiserhäubchen ».  Un « Zitronenkuchen » [littéralement gâteau ou tarte au citron] est un cake en Allemagne. On trouve aussi « Französischer Zitronenkuchen » [littéralement gâteau français au citron]. Le titre de la recette perd un peu de son charme par contre … À réfléchir pour la tarte au citron. Pour d’autres spécialités, en revanche, aucune traduction n’est possible. Comment faire alors ? Utiliser le titre dans la langue source et l’expliquer ? Créer un nouveau mot ? … Vous l’aurez compris : la traduction de titres de recettes de cuisine est loin d’être simple !

#2 Traduction des ingrédients

Continuons avec les ingrédients. Comme vous venez de le découvrir, une stratégie de traduction dans le domaine culinaire peut être l’absence de traduction. Ce qui est valable pour les titres de recettes de cuisine peut également l’être pour les ingrédients.

La traduction des ingrédients paraît facile. Mais en réalité traduire des ingrédients vers une langue étrangère ne l’est pas. « Farine » est bien « Mehl » en allemand. Mais quel type de farine faut-il ? La crème fraîche correspond-elle en allemand à « Sauerrahm » , « saure Sahne» , « Crème fraîche » ou « Schmand » ? Sauerrahm contient 10 % de matières grasses, tout comme saure Sahne. Pour Schmand il faut compter entre 24 % et 28 % et pour Crème fraîche plus de 30 % … Et il existe également la version légère …

Attention aussi aux faux amis : « Sucre en poudre » correspond en allemand à « Kristallzucker » et non pas à « Puderzucker » qui se traduit par « sucre glace » dans la langue de Molière … Le mot allemand « Chicorée » se traduira par « endive » tandis que « chicorée » sera « Zichorienkaffee » en allemand.

Certains ingrédients n’ont aucune correspondance. Comment faire alors pour les traduire ?

Le traducteur ou la traductrice aura plusieurs possibilités :

  • l’emprunt (utilisation du mot de la langue source dans la langue cible comme dans le cas de la tarte au citron)
  • le calque (adaptation mot à mot)
  • la substitution

Il arrive que les recettes de cuisine font appel à des ingrédients qui ne sont pas disponibles dans d’autres pays. Malgré la popularité de la cuisine internationale beaucoup de produits ne sont pas disponibles dans tous les pays. Le fromage blanc allemand par exemple n’a rien à voir avec le fromage blanc français qui est nettement plus liquide. Certains mélanges d’épices peuvent être difficiles à trouver tout comme certains fruits exotiques.  Pour certaines recettes le remplacement d’ingrédients peut être LA solution. Mais si cette méthode est utilisée pour une bonne partie de votre blog ou de votre livre de recettes, elle risque d’enlever l’originalité de vos recettes et ces dernières finiront par perdre leur caractère.

#3 Conversion des mesures

Des tasses, des grammes ou des litres ? En Allemagne et en France on n’utilise pas le même système de mesure qu’en Angleterre. La traduction de recettes de cuisine nécessite de tenir compte du système de mesure de la culture cible. Au Canada une cuillerée à soupe mesure 15 ml, en Australie et en Nouvelle-Zélande 20 ml. Aux Etats-Unis une tasse contient 237 ml, au Canada 250 ml. Et puis il y a ceux dont la chaleur de leur four est exprimée en degrés Fahrenheit et ceux en degrés Celsius.

Deux possibilités lors de la traduction :

  • Vous décidez de convertir des données.
  • Vous incluez un tableau de mesures au début ou à la fin de votre livre.

Beaucoup de lecteurs apprécieront de lire les informations dans le système de mesure auquel ils sont habitués …

#4 Techniques culinaires et ustensiles de cuisine

Les ingrédients sont spécifiques à une cuisine comme nous l’avons vu. Les ustensiles sont aussi différents d’un pays à l’autre. De plus, il faut examiner les techniques culinaires utilisées dans la langue source (comme préparer un beurre noisette, braiser, pocher, cuire au bain-marie) et puis décider lors de la traduction de votre recette : Le terme est-il connu dans le pays de la langue cible ? Le terme a-t-il une expression qui lui correspond ? Faut-il insérer une explication pour vos lecteurs germanophones, anglophones …?

#5 Traduction des étapes de la recette de cuisine

La description des étapes de la recette est particulièrement importante. « Mélanger » ou « incorporer » les blancs en neige n’est pas du tout la même chose. Un soufflé auquel on n’aura pas délicatement incorporé les blancs d’œufs ne gonflera pas … Parfois la traduction doit être un peu plus longue pour bien expliquer certains passages dans la langue cible. Quand il s’agit de la traduction pour un blog culinaire, pas de problème ! Quand il s’agit d’une traduction pour un magazine culinaire ou un livre en revanche, le traducteur devra toujours respecter une limitation de caractères. Pas évident !

On le voit, traduire une recette dans une autre langue est une affaire complexe. Pour le démontrer le site Tasty propose sur sa chaîne YouTube des vidéos intitulées « Lost in Translation ». Le principe : un des membres de l’équipe se consacre à la confection d’une recette de dessert passée à maintes reprises sur Google Translate. Dans mon prochain article sur la traduction culinaire on testera l’expérience avec la version gratuite de DeepL …

Frau mit schulterlangen blonden Haaren und grauen Strähnen, blauen Augen, Brille und grauem Mantel

Andrea Halbritter

Andrea Halbritter est traductrice de l’anglais et du français vers l’allemand. Elle travaille surtout dans les domaines du vin, du tourisme et de la mémoire collective. Andrea rédige aussi des textes en « Leichte Sprache » (allemand facile) et en « Einfache Sprache » (allemand simple). Avec son agence de traduction implantée à Nantes et à Saint-Nazaire elle fournit du contenu en 13 langues.

Demander un devis